dessins animés en ligne
Dessins animés et bandes dessinées > Film d'animation > Films d'animation japonais -

Le vent se lève


Le vent se lève
,war Studio Ghibli

Le rendez-vous dans les cinémas italiens est pour les jours 13 - 14 - 15 - 16 septembre 2014, mais aux États-Unis et au Japon, le long métrage de Miyazaki (peut-être le dernier selon le réalisateur) produit par le Studio Ghibli a été projeté l'année dernière. Compte tenu du vaste écho qu'ont habituellement les œuvres de Miyazaki en Italie, un grand succès est également attendu pour cette énième animation où les réflexions ne manquent pas sur la condition humaine, sur les tragédies naturelles et artificielles.

L'histoire narrative s'ouvre sur un jeune Jiro Horikoshi, un enfant atteint de myopie sévère, qui rêve de devenir pilote de chasse. Allongé dans son lit, il rêve de voler dans un avion très rapide, mais peu de temps après, l'avion est attaqué et s'écrase. Jiro se réveille. Dans un autre rêve, il rencontre Gianni Caproni, un ingénieur aéronautique italien qui lui propose de construire des avions plutôt que de les piloter, car les pilotes ne reviennent presque jamais. Jiro découvre ainsi sa vraie vocation et part étudier l'ingénierie à Tokyo. Au cours du voyage, il rencontre un très jeune Nahoko Satomi, avec qui il récite les fameuses phrases du poète Paul Valéry, "Le vent se lève, il faut essayer de survivre", qui sera alors la véritable essence de tout le film.

Jiro pendant ses études

Soudain, un grand tremblement de terre, celui de Kanto en 1923, brise champs, collines, maisons. Le train s'arrête. Les gens fuient. Les villages prennent feu. La femme de chambre de Nahoko se blesse à la jambe. Jiro colle son membre ou sa boussole et accompagne les deux femmes dans leur village. Le garçon part sans laisser aucun indice pour le retrouver. De retour à Tokyo, il trouve son institut en feu et ses collègues tentent de sauver les livres. Aussi emblématique que touchante scène. Le garçon s'applique constamment dans ses études, négligeant également la famille, mais cela en vaut la peine car c'est une excellence. Après ses études, il est allé travailler pour Mitsubishi et plus tard en Allemagne où il a compris ce qui manque aux combattants japonais et comment améliorer leurs technologies. Entre-temps, cependant, il assiste à un raid de la Gestapo, qui compromet sa permanence en Allemagne.

Jiro continue de s'appliquer sans cesse au travail jusqu'à ce qu'il obtienne une promotion grâce à laquelle il pourra concevoir un avion de chasse pour la marine. Cependant, le projet échoue. Jiro, abattu, part passer quelques jours de vacances dans la station touristique isolée de Karuizawa. En descendant un chemin à flanc de colline, une jeune fille peint sous un parasol. À un certain point un vent violent se lève et le parapluie échappe à la femme. A quelques mètres en dessous de la jeune femme, dans le même chemin où Jiro marche, se trouve le père de la fille, mais il est incapable de saisir le parapluie qui ne reste coincé que dans les mains de Jiro, qui le rend à l'homme. Dans le restaurant de l'hôtel, les deux garçons échangent quelques regards furtifs. Ils se retrouvent à une source et Nahoko se laisse reconnaître, même si deux ans se sont écoulés, elle tient à le remercier pour l'heure du séisme.

Nahoko est malade, elle souffre de tuberculose, c'est pourquoi elle était dans cette station balnéaire. La maladie oblige la jeune fille à hospitaliser dans un sanatorium en haute montagne. Pendant ce temps, Jiro est persécuté par la police, pour cela il trouve refuge auprès de son super spectateur M. Kurokawa. Nahoko prend un train et se rend à Jiro, déterminée à passer les derniers moments de sa vie avec lui. Les deux garçons s'embrassent à nouveau dans une scène trop stéréotypée à la gare. En arrivant chez Kurokawa, ils demandent au couple de les épouser. Les garçons, une fois unis dans le mariage, peuvent vivre ensemble. Mais la femme empire, elle doit retourner dans les montagnes, mais elle ne veut pas quitter son mari. De son côté, Jiro ne veut pas abandonner ses projets ambitieux.

Lors d'une visite de Kayo, la sœur de Jiro, qui approche maintenant de son diplôme de médecine, il dit à son frère que la situation de sa femme est vraiment grave et que s'il se soucie de sa vie, il doit l'emmener immédiatement dans les montagnes. Les jeunes conjoints, cependant, ne changent pas leurs décisions. Jiro part alors tester son nouveau prototype, le Mitsubishi A5M, un avion à la vitesse surprenante, le modèle zéro sera celui utilisé lors de l'attaque de Pear Harbour. Le rêve de Jiro se réalise. Nahoko, en revanche, sentant que la mort est proche, est revenue à l'insu de tout le monde dans le sanatorium des montagnes. Dans un dernier rêve, Jiro rencontre à nouveau Caproni, à qui il exprime sa frustration. La finale réserve une scène à fort contenu émotionnel et un message d'espoir.

Aussi avec ce long métrage, Miyazaki sonde les angoisses et les erreurs de l'humanité, et le fait avec des tons sombres de gris, sans jamais dépasser et glisser dans le tragique. Ce qui précède est matière à réflexion, apport à la raison des pires erreurs de la race humaine. Récit peut-être un peu lent, mais plein de suggestions et de références historiques d'une grande précision.

Titre original: Kaze Tachinu
Pays: Japon
Année: 2013
Genre: animation
durée: 126 '
Réalisé par: Hayao Miyazaki
  
Production:Studio Ghibli
Distribution:Rouge chanceux
Sortie : 13 septembre 2014 au cinéma
  

<

Autres images du film Le vent se lève
Bande-annonce vidéo du film Le vent se lève

THE WIND RISES - Clip - L'important est le bon goût

 

THE WIND RISES - Special Event 13-14-15-16 septembre AU CINEMA

 

THE WIND RISES - Clip - Le rêve de voler dans le ciel

Toutes les images sont la propriété de Studio Ghibli, Lucky Red et des ayants droit et sont utilisées ici exclusivement à des fins cognitives et informatives.

francesearabeChinois simplifié)croateDaneseolandaisfinlandeseFrançaisallemandGrecquehindiitalienJaponaisCoréennorvégienPolaccoPortugaisroumainRussoEspagnolsuédoisfilippinajuifindonésienslovaqueucrainoVietnamienHongroisethaïlandaisturcpersan