Porky Pig

Porky Pig

Dans le vaste panthéon des personnages animés, peu ont laissé une impression aussi indélébile que Porky Pig, le cochon bègue de Warner Bros, qui a fait ses débuts dans les séries Looney Tunes et Merrie Melodies. Sa première apparition remonte à 1935, mais c'est avec son entrée dans le monde de la bande dessinée en 1941, avec le premier numéro de la série « Looney Tunes and Merrie Melodies Comics » publiée par Dell Publishing aux USA, que Porky commence à conquérir. le cœur de millions de fans.

Connu en Italie sous différents noms – Sussi, Perlino et, jusque dans les années 1980, Pallino – Porky Pig a représenté une véritable révolution dans l'industrie de l'animation. Il a été le premier personnage créé par les studios Warner à catalyser l'attention du public grâce à son charisme de « star », donnant vie à des courts métrages largement salués par la critique. Même si de nouveaux personnages commençaient à émerger, Porky maintenait une solide popularité, réussissant à se tailler de nombreux rôles d'acolyte «tout le monde» et fiables.

Porky Pig

Le bégaiement de Porky Pig est sans aucun doute son trait le plus distinctif, un élément qui l'a rendu immédiatement reconnaissable par le public de tous âges. Cette caractéristique, loin d'être un simple trait comique, a contribué à rendre le personnage plus humain et accessible, démontrant combien même les imperfections peuvent être source de force et de sympathie.

L'âge de Porky Pig a montré une variété considérable au cours de la série : initialement présenté comme un cochon innocent de sept ans, dans les dessins animés plus récents, il a fréquemment été représenté comme un adulte, souvent l'élément rationnel et compétent de la série. Cette flexibilité de caractère a permis à Porky de s'adapter et de rester pertinent à travers des décennies de changements dans l'industrie de l'animation.

Sa célèbre phrase de clôture, "Th-Th-The, Th-Th-The, Th-Th… C'est tout, les amis !" (avec le bégaiement caractéristique), est devenu une icône culturelle, marquant la fin d'innombrables aventures animées sur une note inoubliable. Ce slogan, utilisé à l'origine sans bégaiement par des personnages tels que Bosko et Buddy, a ensuite été adopté par Porky, devenant une marque de fabrique des séries Looney Tunes et Merrie Melodies.

Porky Pig est entré dans l'histoire de l'animation non seulement en tant que personnage, mais aussi en tant que symbole de l'âge d'or de l'animation américaine, apparaissant dans 153 dessins animés. Sa capacité d'adaptation, son humanité et sa façon unique de s'exprimer ont contribué à faire de Porky Pig un véritable trésor culturel, aimé par des générations de téléspectateurs à travers le monde. Au fil des années, Porky n'a pas perdu de son charme, prouvant que certains personnages, tout comme les vraies stars, ne s'effacent jamais.

Les caractéristiques du Porky Pig

La transformation de Porky Pig d'un personnage secondaire en une icône animée témoigne de l'évolution de la narration et de la conception des personnages dans le monde des dessins animés. Au début de sa carrière, Porky Pig se distinguait par son apparence potelée et son caractère enfantin, reflétant l'esthétique des « Petits Artistes » et rappelant l'enfant Spanky de la série «De gentils coquins« . Cette première incarnation reflétait une approche commune dans la représentation des personnages mineurs de l'époque, proposant une comédie à travers des traits physiques exagérés et des situations cocasses.

Cependant, le génie créatif des animateurs de Warner Bros, tels que Bob Clampett, a vu un potentiel inattendu chez Porky, conduisant à une refonte radicale du personnage. La décision de « suivre un régime » Porky et de le transformer en un personnage plus mince et plus attrayant n'était pas seulement une décision esthétique ; a marqué un tournant dans son évolution, lui permettant d'assumer des rôles plus centraux et plus pertinents. Ce changement a coïncidé avec une compréhension plus profonde de la personnalité et du rôle de Porky dans l'univers des Looney Tunes, passant de variations incohérentes à une caractérisation plus stable et définie.

Clampett, en particulier, a joué un rôle crucial dans la redéfinition de Porky, en consolidant son statut de jeune adulte et en perfectionnant ses caractéristiques déterminantes, comme moins de bégaiement et une plus grande intelligence. Ces ajustements ont transformé Porky d'un simple personnage de bande dessinée en un « voyageur innocent », capable d'explorer et de réagir au monde fantaisiste des Looney Tunes avec un mélange d'émerveillement et de naïveté. Cette approche a fait de Porky un véhicule parfait pour les aventures et les histoires surréalistes, comme le démontre son rôle dans « Porky in Wackyland », un court métrage qui explorait des thèmes et des scénarios absurdes.

La résilience de Porky dans le paysage animé a également été démontrée par sa capacité à s'adapter à divers rôles, du personnage principal au soutien d'autres personnages plus excentriques, tels que Daffy Duck. Son interaction avec Daffy, en particulier, a mis en évidence la dynamique entre le « gars sympa » et le « personnage décalé », enrichissant les récits et offrant des aperçus comiques intemporels. L'association de Porky avec d'autres personnages, comme Sylvester, a également mis en évidence sa polyvalence narrative, le plaçant dans des scénarios allant de l'humour burlesque aux parodies de cinéma et de télévision.

La présence continue de Porky au fil des décennies reflète non seulement son attrait universel, mais également la capacité des animateurs et des scénaristes à garder le personnage pertinent et apprécié du public. Qu'il s'agisse de courts métrages classiques, d'apparitions dans des films comme "Who Framed Roger Rabbit" et "Space Jam", ou de séries télévisées comme "Duck Dodgers" et "The Looney Tunes Show", Porky Pig reste un pilier de la culture pop, célébré autant pour son bégaiement historique quant à son cœur d'or.

La longévité et la popularité de Porky Pig démontrent comment les personnages animés peuvent évoluer et s'adapter au fil des générations, conservant ainsi leur attrait et leur pertinence. L'histoire de Porky, de personnage marginal à icône bien-aimée, est un hommage à la créativité intemporelle de ses créateurs et à sa capacité à se connecter avec le public sur un plan personnel et émotionnel, prouvant que, dans le monde des Looney Tunes, l'unicité et la résilience peuvent transformer même le plus humble des personnages dans une légende.

Gianluigi Piludu

Auteur d'articles, illustrateur et graphiste du site www.cartonionline.com

Laissez un commentaire