Dragon Ball Z – Le Destin des Saiyans / Dragon Ball Z : La Vengeance de Cooler

Dragon Ball Z – Le Destin des Saiyans / Dragon Ball Z : La Vengeance de Cooler

« Dragon Ball Z : Le Destin des Saiyans » (titre original japonais « ドラゴンボールZ とびっきりの最強対最強 », littéralement « Dragon Ball Z – L'incroyablement fort contre le plus fort ») représente un chapitre important de l'immense saga de "Dragon Ball". Réalisé par Mitsuo Hashimoto et sorti en 1991, ce moyen métrage d'animation se distingue par être le huitième film basé sur le célèbre manga d'Akira Toriyama et le cinquième dérivé spécifiquement de la série télévisée "Dragon Ball Z".

La première de ce film a eu lieu le 20 juillet 1991 lors du festival Toei Anime Fair, un événement qui a vu la projection conjointe de deux autres moyens métrages : « Magical Taruruuto-kun : Moero ! Yuujou no mahou taisen » et « Dragon Quest : Dai no daibōken ». Cette triple projection a mis en valeur la diversité et la richesse de l'animation japonaise de cette période, offrant au public un large éventail de styles et de récits.

Un élément distinctif de "Destiny of the Saiyans" est l'implication directe d'Akira Toriyama, le créateur du manga original, qui a pour la première fois entièrement conçu les personnages d'un film de la série. Ce détail assurait non seulement une cohérence visuelle avec le matériel source mais enrichissait également le film d'une aura d'authenticité très appréciée des fans.

La narration du film s'inscrit harmonieusement dans l'univers de "Dragon Ball Z", explorant des thèmes chers à la série comme le courage, l'amitié et la lutte entre le bien et le mal. L'intrigue suit les aventures de Goku et de ses amis dans leur affrontement avec de nouveaux ennemis puissants, dans une histoire qui s'étend au-delà des frontières de la Terre, touchant l'univers lui-même et ses innombrables menaces.

Musicalement, "Destiny of the Saiyans" se distingue par l'introduction d'une nouvelle chanson au générique de fin, "Tobikkiri no saikyō tai saikyō", interprétée par Hironobu Kageyama et Ammy. Cette pièce, composée par Dai Satō et Chiho Kiyoka, non seulement enrichit l'expérience visuelle mais contribue à souligner l'intensité émotionnelle et l'action spectaculaire qui caractérisent le film.

Dans le contexte des films « Dragon Ball Z », « Le Destin des Saiyans » se situe entre « Dragon Ball Z : Lord Slug » et « Dragon Ball Z : Le Retour de Cooler », établissant un lien narratif et thématique avec les films. qu'ils le précèdent et le suivent. Cette position chronologique en fait une pièce fondamentale de la saga, représentant non seulement un moment de pur plaisir mais aussi une opportunité de réflexion sur les dynamiques de pouvoir et le sens de l'héroïsme dans le monde de "Dragon Ball".

Histoire

Dans une galaxie lointaine, où les étoiles brillent comme des espoirs brisés, la saga des Saiyans se confond avec le sort de vaillants guerriers et de tyrans impitoyables. L’histoire est tissée de fils de courage et de vengeance, d’héroïsme et de sacrifice. C'est la légende de « Dragon Ball Z : Le Destin des Saiyans », un conte qui dépasse les limites de l'imagination.

Un jour, dans un temps suspendu entre les battements de l'univers, la maléfique Frieza détruisit la planète Vegeta, berceau des Saiyans, ignorant qu'un vaisseau spatial échappait à sa fureur, ramenant sur Terre un enfant destiné à devenir une légende : Son Goku. Les yeux vigilants de Cooler, le frère aîné de Freezer, observaient l'événement, décidant avec mépris de lâcher le navire, signe de l'échec de son frère.

Les années se sont transformées en décennies, et Goku, élevé parmi les humains, se dresse comme un rempart contre le mal, battant Freezer dans une bataille épique sur Namek. Cet acte de défi ébranle l'univers, attirant l'attention vengeresse de Cooler, qui, désireux de restaurer l'honneur de sa famille, se rend sur Terre avec ses fidèles acolytes : Salza, Neiz et Dore.

Sur la Terre tranquille, une ombre tombe soudainement. Cooler et ses forces lancent une attaque brutale contre Goku et ses amis lors d'un voyage à travers le pays. Goku, dans une tentative de protéger son fils Gohan, subit de graves blessures suite à une explosion d'énergie de Cooler. La situation semble désespérée, mais l’espoir brille avec ténacité comme une étoile filante.

Gohan, dans sa tentative courageuse de sauver son père, voyage pour obtenir les haricots magiques Senzu, capables de guérir n'importe quelle blessure. Mais le destin est un labyrinthe de défis, et le jeune guerrier est capturé par les acolytes de Cooler. Seule l'intervention opportune de Piccolo, un guerrier au cœur noble, lui permet de s'échapper et d'apporter le salut à son père.

Goku, guéri, affronte le mal incarné de Cooler, qui révèle une transformation au-delà de toute imagination, faisant de lui un adversaire redoutable. Mais un feu inextinguible brûle dans le cœur de Goku, un pouvoir qui transcende les limites des Saiyans : la transformation en Super Saiyan. Avec cette nouvelle force, Goku défie les lois de l'univers, dans une bataille qui décide du sort de la Terre.

Cooler, dans son arrogance, déclenche une Supernova avec l'intention d'effacer toute trace de vie. Mais Goku, à l'esprit indomptable, relance l'attaque contre le tyran, le catapultant vers le soleil. Dans son dernier souffle, Cooler comprend l'erreur de son jugement, reconnaissant en Goku le Saiyan qu'il avait autrefois épargné.

La victoire de Goku est un hymne à la vie, mais c'est une victoire coûteuse. Alors que ses amis l'entourent et célèbrent le triomphe, la menace de Salza refait surface, pour être balayée par l'intervention de Piccolo, l'éternel protecteur.

Ainsi, la saga du « Destin des Saiyans » se termine sur un ciel qui redevient clair, témoin silencieux d'une bataille qui a traversé les époques. Goku et ses amis, liés par un destin plus fort que n'importe quelle étoile, regardent vers l'horizon, prêts pour les prochaines aventures que l'univers leur réserve. C'est l'histoire du courage, de l'amitié, d'un héros qui a défié le destin lui-même pour protéger sa patrie, la Terre. Une histoire qui sera racontée pendant des générations, une épopée « Dragon Ball Z » qui résonne à travers le temps et l’espace.

Caractères

Au cœur battant de l'univers "Dragon Ball Z", où le destin entremêle les vies des héros et des tyrans, surgissent des personnages inoubliables, porteurs chacun d'une histoire unique, vibrante de puissance et d'ambition. Parmi ceux-ci se distinguent Cooler et ses fidèles guerriers, personnages qui incarnent la complexité de l'univers créé par Akira Toriyama. Voici un aperçu des personnages qui peuplent le film « Dragon Ball Z : Le Destin des Saiyans ».

glacière, sombre pivot de cette épopée, est le frère aîné de Freeza, figure emblématique de l'univers "Dragon Ball Z". Sa présence impose le respect et la terreur : semblable en apparence à Freezer dans sa forme finale, Cooler se distingue par sa peau pourpre foncé, symbole de sa royauté et de sa froideur. Au-delà des similitudes physiques avec son frère, Cooler se révèle être un antagoniste supérieur, non seulement pour son intelligence tactique et son sérieux dans la gestion des conflits, mais aussi pour sa capacité à ne pas se laisser aveugler par l'ego. Sa force, capable d'atteindre des niveaux de combat vertigineux de 470 millions, est augmentée par des transformations qui font de lui un adversaire presque insurmontable. En son cœur, le nom « Cooler » résonne comme un jeu de mots sur le froid, un rappel de sa nature glaciale et de son lien avec les forces les plus sombres de l’univers.

Sauzers, chef des hommes de main de Cooler, est l'incarnation de la loyauté et de la force. Son apparence, celle d'un jeune homme à la peau bleu clair, cache un redoutable guerrier, dont le niveau de combat dépasse celui de la redoutable Force Ginyu. Sauzer, armé d'une lame énergétique capable de trancher n'importe quoi, est le plus compétent des soldats d'élite de Cooler. Son intelligence et sa rapidité font de lui un ennemi redoutable, un général de champ de bataille qui mène avec fermeté et détermination. Malgré sa chute aux mains de Piccolo, son nom, référence à l'habillage des Mille-Îles, reste imprimé dans la mémoire comme symbole de son caractère unique et de sa puissance.

Dore, imposant guerrier à la peau verte et aux longs cheveux noirs, est une force de la nature. Sa taille, comparable à celle de Hulk, cache un guerrier au cœur brûlant et à la force brute incommensurable. Bien que son niveau de combat fasse théoriquement de lui le plus puissant du trio, Dore se révèle vulnérable à la ruse et à la puissance de Piccolo. Sa poursuite incessante de Goku et Gohan, une traque qui le conduit à dévaster des forêts entières, témoigne de sa détermination et de son rôle de fidèle serviteur de Cooler. Son nom, évocateur de condiments, ajoute une touche d'ironie à son personnage, fier guerrier mais voué à une fin tragique.

Neize, l'extraterrestre à la peau rouge brique, est l'image de la polyvalence et de l'adaptabilité. Svelte et capable de se replier comme une tortue, Neize allie agilité et un arsenal de techniques spéciales qui font de lui un adversaire redoutable. Bien qu'il soit le plus faible du groupe, sa capacité à mettre Piccolo en difficulté témoigne de sa dangerosité. Sa technique de décharge électrique violette, une arme mortelle capable d'immobiliser et de détruire, est la marque d'un guerrier intrépide. Cependant, Neize rencontre également son sort entre les mains de Piccolo, scellant ainsi son rôle dans cette bataille épique. Son nom, dérivé du mot japonais signifiant « mayonnaise », ajoute une autre couche de profondeur au tissu narratif de « Dragon Ball Z », tissant pouvoir et destin dans une histoire inoubliable.

Fiche technique

  • Titre original: ドラゴンボールZ とびっきりの最強対最強 (Doragon Bōru Z : Tobikkiri no saikyō tai saikyō)
  • Langue originale: Giapponese
  • Pays de production : Japon
  • Année de production: 1991
  • Durée: 48 minutes
  • Signaler: 1,37:1
  • Genre: Animation, Action, Fantastique
  • Réalisé par: Mitsuo Hashimoto
  • Scénario de film: Takao koyama
  • Producteurs exécutifs : Chiaki Imada, Rikizō Kayano
  • Fait maison: Toei Animation
  • Distribution en italien : Terminal Vidéo Italie
  • Directeur de la photographie : Masatoshi Fukui
  • montage: Shinichi Fukumitsu
  • Effets spéciaux: Nobuhiro Shimokawa
  • La musique: Shunsuke kikuchi
  • Directeur artistique: Masazumi Matsumiya
  • Conception de personnages: Minoru Maeda
  • Animateurs principaux : Minoru Maeda
  • Équipe de papier peint : Masuo Nakayama, Chigusa Yokoyama, Kyōko Matsunaga, Kazumi Chiba, Tetsuhiro Shimizu, Kazuhiko Suzuki, Junichi Taniguchi, Eiko Sawada, Dai Ōta, Tadami Shimokawa

Acteurs vocaux originaux :

  • Masako Nozawa : Son Goku, Son Gohan, Bardock
  • Ryūsei Nakao : Glacière, Freezer
  • Toshio Furukawa : Petit
  • Mayumi Tanaka : Krilin
  • Kōhei Miyauchi : Maître Roshi
  • Naoki Tatsuta : Olong
  • Naoko Watanabe : Chichi
  • Ichiro Nagai : Karin
  • Shō Hayami : Sauzer
  • Masato Hirano : Neize
  • Masaharu Satō : Dore

Acteurs italiens :

  • Andrea Ward Son Goku
  • Maurizio Reti : Plus cool
  • Alessio De Filippis comme Son Gohan
  • Piero Tiberi: Petit
  • Davide Lepore : Krilin
  • Oliviero Dinelli : Maître Roshi
  • Fabrizio Mazzotta : Olong
  • Barbara De BortoliChichi
  • Vittorio Stagni : Karine
  • Enzo Avolio : Neize, Freezer
  • Giorgio Locuratolo : Sauzer
  • Giuliano Santi : Doré
  • Angelo Maggi : Bardock

Redoublement (2003) :

  • Paolo Torrisi : Son Goku
  • Claudio Moneta : Plus cool
  • Patrizia Scianca comme Son Gohan
  • Alberto Olivero : Piccolo (Junior)
  • Marcella Silvestri : Krilin (Krili)
  • Mario Scarabelli : Maître Roshi (Génie des Tortues de Mer), Narrateur
  • Riccardo Peroni : Olong (Oscar)
  • Elisabetta SpinelliChichi
  • Pietro Ubaldi : Karin (Balzar)
  • Luca Bottale : Sauzer
  • Pino Pirovano : Neize
  • Fabio Mazzari : Doré
  • Marco Balzarotti : Bardock
  • Gianfranco Gamba : Freezer

Cette fiche technique du film « Dragon Ball Z : Le Destin des Saiyans » propose un aperçu détaillé des principales caractéristiques de la production, depuis les aspects techniques et artistiques jusqu'aux talents en coulisses et devant le micro, tant dans le version japonaise originale et en version italienne, soulignant l'importance de ce chef-d'œuvre dans l'animation japonaise et son impact culturel à l'échelle mondiale.

Gianluigi Piludu

Auteur d'articles, illustrateur et graphiste du site www.cartonionline.com

Laissez un commentaire