Police mobile Patlabor 1988 (Early Days OVA)

Police mobile Patlabor 1988 (Early Days OVA)

Mobile Police Patlabor (titre original japonais : 機動 警察 パ ト レ イ バ ー, Hepburn : Kidō Keisatsu Patoreibā), également connu sous le nom de Patlabor (une combinaison de « patrouille » et « travail ») est une série japonaise de manga et d'anime de science-fiction, par le groupe d'auteurs Headgear, composé du mangaka Masami Yūki, du réalisateur Mamoru Oshii, du scénariste Kazunori Itō, du mecha designer Yutaka Izubuchi et du character designer Akemi Takada.

La franchise populaire comprend un manga, une série télévisée, deux séries OVA, trois longs métrages, deux séries de romans légers et une compilation de courts métrages, appelée Minipato (ミ ニ パ ト) en raison de son style de dessin super déformé (chibi). La série a été adaptée en jeux vidéo et en produits sous licence allant de l'OST aux jouets. Patlabor est connu pour utiliser le mecha, conçu par Yutaka Izubuchi, non seulement à des fins policières ou militaires, mais aussi pour des travaux industriels et municipaux. La série est l'un des premiers exemples de ce qu'on appelle le « mélange de médias » au Japon, où il n'y a pas de source unique : plusieurs formes de médias (dans le cas de Patlabor, l'anime et le manga) sont travaillées simultanément indépendamment les unes des autres.

Les animations de Patlabor ont été largement utilisées dans le clip vidéo "Juke Joint Jezebel" de KMFDM. Le manga a reçu le 36e Shogakukan Manga Award pour le shōnen en 1991.

Série animée OAV

Presque simultanément avec le début de la publication hebdomadaire du manga, le 25 avril 1988 est sortie la première VHS de la série OAV, composée de sept épisodes (initialement six étaient prévus), publiés sur une période de plus d'un an. Dans cette série, la naissance de la deuxième section est proposée, suivie d'autres épisodes, certains comiques, d'autres aux tonalités plus dramatiques, qui voient les protagonistes engagés dans une mission.

Le travail scénaristique de cette série est à la base une ébauche, surtout par rapport au manga : en réalité le but de ces OAV n'était pas tant de créer une œuvre finie, mais de sonder la réponse du public à une version animée en prévision de la réalisation d'une série télévisée plus développée (Patlabor). En tout cas, quelques idées seront puisées dans ce « chaudron d'idées » pour la réalisation de certains épisodes de la nouvelle série et pour deux des trois films.

De 1988 à 1989, la série OVA en sept épisodes a été produite par Sunrise. Il est distribué par Bandai Visual et Tohokushinsha Film au Japon et à l'origine par Central Park Media et plus tard par Maiden Japan en Amérique du Nord. Le doublage anglais a été produit par Matlin Recording à New York, New York. L'intrigue est le début de la série Patlabor, qui sera suivie par les deux films Patlabor, Patlabor : The Movie et Patlabor 2 : The Movie.

La série est sortie directement sur VHS et LaserDisc du 25 avril 1988 au 25 juin 1989. Elle est sortie sur DVD en deux volumes le 20 avril 2000 et a ensuite été rééditée sous forme de coffret le 25 mai 2007. Un Blu- ray box set a été publié le 23 juillet 2010

Épisodes

01Intervention pour le deuxième peloton"
Transcription : "Dainishoutai Shutsudou seyo" (japonais : 第 2 小隊 出動 せ よ) Mamoru Oshii 25 avril 1988
C'est le premier jour de la formation de la deuxième division de la Special Vehicles Unit 2 (SV2). L'équipe semble être un tas d'inadaptés. Noa, une fille qui aime un peu trop travailler dur ; Asuma, une cadette qui ne veut pas être là ; Ohta, un maniaque des armes à feu; Shinshi, un mari picoré par la poule ; et Hiromi, un gentil géant. A la tête de cette équipe se trouve le capitaine Goto, un homme qui semble plutôt détendu, mais qui est plutôt un stratège et un excellent flic. Malheureusement, leurs nouveaux Patrol Labors (ou Patlabors) sont coincés dans les embouteillages et sont obligés de désherber les hangars. Ils sont bientôt envoyés pour arrêter un terroriste travailliste armé, mais ils devront d'abord récupérer leur Patlabor en se rendant sur les lieux du crime au milieu d'un embouteillage. Après une récolte plutôt désastreuse, ils se dirigent vers le piège du travail dans le parc d'Ueno, mais les travaux d'Ohta et de Noa sont attaqués, perdant respectivement une tête et un bras à cause de leurs travaux. Asuma dit à Noa de raviver sa colère contre le criminel. Le criminel n'a plus aucune chance d'échapper à la colère de Noa.

02 "Longshot"
( japonais :ロ ン グ シ ョ ッ ト) Mamoru Oshii 25 juin 1988
Le maire de New York vient à Tokyo pour inspecter le projet Babylon, un projet de décharge à long terme pour récupérer la baie de Tokyo. Toutes les forces de police de Tokyo sont chargées de protéger le maire, y compris SV2. Pour les aider, le NYPD a envoyé Kanuka Clancy, une femme américano-japonaise qui suscite immédiatement la suspicion parmi les SV2 et beaucoup d'intérêt chez la plupart des membres masculins de l'équipe. La mission de SV2 est principalement pour le spectacle, mais ils se retrouvent bientôt au milieu d'un complot terroriste. Asuma découvre un faux centre de commandement de la police mobile plein de missiles. C'est à Asuma de le désamorcer, Kanuka lui donnant des instructions via la radio de la police, mais il n'a que 10 minutes pour le faire et aucune expérience préalable.

03Un piège de 450 millions d'années"
Transcription : "Yon oku go-sen man nen no Wana" (japonais : 4 億 5 千万 年 の 罠) Mamoru Oshii 25 juillet 1988
Un certain nombre d'accidents se produisent dans la baie de Tokyo, notamment un câble sous-marin endommagé et une voiture retirée d'un quai. Serait-ce le travail d'un vrai monstre marin ? Le détective Matsui du département de la police métropolitaine de Tokyo demande de l'aide au capitaine Goto. Shige et Sakaki aident à piloter une télécommande de travail pour rechercher la cause des accidents. Le travail est détruit et Shige est convaincu que le monstre existe. SV2 reçoit l'ordre de tuer le monstre ; cependant, ils découvrent quelque chose d'encore plus bizarre. Remarque : cet épisode rend hommage au film de 1954, Godzilla, ainsi qu'à d'autres films classiques de Kaiju.

04Le drame de L"
Transcription : "L no Higeki" (japonais : L の 悲劇) Mamoru Oshii 25 septembre 1988
La division 2 est appelée à aider à une prise d'otage dans un magasin de vidéos, mais le tempérament d'Ohta prend le dessus sur lui et il fait exploser la moitié du magasin et arrête les criminels. Goto décide que son équipe a besoin d'être recyclée et les renvoie à l'académie. Ils arrivent mais étrangement il n'y a pas de cadets là-bas. L'équipe décide de prendre un bain, mais bientôt l'eau prend la couleur du sang. Ils découvrent plus tard qu'il s'agit en fait de peinture d'une balle de peinture, ce qui effraie étrangement l'instructeur. Plus tard dans la nuit, Ohta est hantée par une fille fantomatique qui dit simplement "Ne tirez pas", et les autres voient un pilote squelette travailliste qui semble errer dans le parc. Le lendemain, Noa et Asuma abandonnent leur formation pour se rendre au magasin local. Là, Asuma rencontre le propriétaire du magasin, un vieil homme qu'elle a connu lorsqu'il était cadet en formation à l'académie. Le vieil homme lui dit qu'un accident s'est produit il y a plusieurs mois. Une jeune femme qui était l'une des spectatrices d'une bataille simulée a été abattue d'une balle de peinture d'un pistolet travailliste. L'académie est-elle vraiment hantée par son esprit ?

05Le jour le plus long (partie 1) "
Transcription : « Nika no ichiban nagai Hi (Zenpen) » (japonais : 二 課 の 一番 長 い 日 (前 編)) Mamoru Oshii 10 novembre 1988
La deuxième unité est en vacances. La plupart des membres de l'équipe n'ont nulle part où aller sauf Goto, qui semble juste vouloir être au bureau avec Shinobu, et Asuma qui décide d'aller à l'usine de son père. Rencontrez Jitsuyama, le directeur de l'usine et ami de la famille. Il s'avère que les industries lourdes de Shinohara construisent un prototype de JGSDF Labor. Asuma est assez dégoûté par cela. Jitsuyama suggère qu'il devrait voir son père plus souvent, mais Asuma dit qu'il l'a déjà vu aujourd'hui et qu'ils se sont déjà battus. Il décide de rendre visite à Shinshi puis à Kanuka, mais a le sentiment qu'il n'est pas recherché. La seule option qui reste est Noa, il appelle seulement pour découvrir qu'il vit à Hokkaido et devra prendre le train pour s'y rendre. Pendant ce temps à Tokyo, un poste de contrôle de la police arrête un camion. L'un des policiers devient méfiant lorsqu'il aperçoit un Labour sous la bâche du camion. Il demande à voir le permis de travail, mais le camion passe le barrage routier. La police les traque, mais les travaillistes à l'arrière du camion leur tirent dessus, détruisant toutes les voitures de police qui suivent. C'est un travail JGSDF.

Asuma attend dans un restaurant que Noa le rencontre. Un homme d'une quarantaine d'années très distingué entre dans le restaurant et commande un bol de nouilles froides, qu'il recouvre de poivre de Cayenne. Il termine rapidement le bol et regarde Asuma avec un regard froid. Noa arrive enfin pour le récupérer et le ramener chez ses parents. De retour à Tokyo, Goto dit à Shinobu que la vraie raison pour laquelle il est resté est que des hommes très suspects regardent SV2. Les hommes découvrent que Shinobu et Goto les regardent et partent dans leur camionnette. Anticipant leurs mouvements, Goto demande à Sakaki de ramener l'un des laboratoires à l'usine. Plus tard dans la nuit, Goto appelle Shinobu hors de la maison. Il lui dit qu'un camion avec un emploi JGSDF a traversé un barrage routier et a tiré sur plusieurs voitures de police. Avec le JGSDF au milieu des jeux de guerre, il faudra plusieurs jours pour rendre compte de tous leurs travaux. Le JGSDF essaie-t-il d'organiser un coup d'État ? Goto demande à Shinobu de l'aider dans son plan pour le contrer.

Le lendemain, les rebelles de la JGSDF envahissent Tokyo. Ils prennent le contrôle de SV2, mais Goto a déjà renvoyé les Patlabor à l'usine de l'autre côté de la baie, à l'abri des regards indiscrets des hommes qui les ont espionnés ces derniers jours. Shinobu et la Division 1 sont au quartier général de la police bloquant le chemin du JGSDF. Il affirme qu'il ne bougera pas tant que le siège ne sera pas terminé. Noa et Asuma regardent la situation à la télévision. Ils montrent une photo du chef de gang. Asuma est choquée de découvrir que c'était le même homme qu'elle a rencontré au restaurant. Il s'agit de Kiyoteru Kai, un homme que le capitaine Goto connaît très bien. Comme le reste de la division 2, Noa et Asuma se précipitent à Tokyo pour aider.

06Le jour le plus long (partie 2) "
Transcription : « Nika no ichiban nagai Hi (Kouhen) » (japonais : 二課 の 一番 長 い 日 (後 編)) Mamoru Oshii 10 décembre 1988
La division 2 a construit un quartier général très temporaire au restaurant de Shanghai. C'est le deuxième jour du siège, mais les rebelles n'ont encore fait aucune revendication. Kanuka, déguisé en livreur d'un restaurant de Shanghai, demande de l'aide aux mécaniciens. Sakaki dit à Kanuka que l'académie de police a un prototype de travail de patrouille qu'il pourrait utiliser. Shige dit qu'il a entendu l'un des rebelles affirmer qu'il avait une arme nucléaire. Kanuka retourne au restaurant et annonce la nouvelle à Goto. Pendant ce temps, Shinobu a une vidéoconférence avec les chefs de police. Ils lui disent que l'armée américaine viendra mettre fin au coup d'État avant qu'il ne devienne une guerre civile et qu'elle devrait démissionner. Il dit qu'il ne cédera pas à leur bluff et refuse d'exécuter leurs ordres. Les dirigeants soupçonnent Goto d'être au courant du siège et d'être ami avec Kiyoteru Kai à l'université. La police a un mandat d'arrêt contre vous. Dégoûté par leurs actions, Shinobu quitte de force la conférence après qu'un officier ait tenté de la mettre en garde à vue.

Ohta, Kanuka et Shinshi décident de "soulever un peu l'enfer" avec du travail de police volé à l'académie et un pistolet d'hélicoptère que Kanuka a emprunté à l'un de ses contacts dans l'armée américaine. Ils ne vont pas très loin et sont pris dans un bloc JGSDF. Le travail est complètement brisé dans le chaos qui s'ensuit.

Asuma et Noa arrivent à Tokyo. Asuma dit à Goto qu'elle a vu Kai dans un restaurant à Hokkaido. En apprenant la nouvelle, Goto pense qu'il comprend le plan de Kai. Goto demande à Matsui de l'aider. Ils contactent l'Autorité maritime qui leur dit qu'un navire appelé Cartamo a agi de manière suspecte au large des côtes. Un autre navire appelé Pacific est également dans la région, et à en juger par les photos d'espionnage américaines des navires, ils ont tous deux des lanceurs de missiles montés dessus. Un missile à courte portée a été volé par l'armée américaine. Cela signifie que l'un des lanceurs est un faux, mais lequel ? Goto appelle le navire sur lequel Kai est pour essayer d'appeler son bluff. Cela ne fonctionne pas et Kai lance un ultimatum au gouvernement : dissoudre la Diète (le gouvernement japonais), interdire tous les partis politiques et suspendre la constitution. S'ils ne font pas ce qu'il dit, il lancera le missile. Mais Goto a un plan. Il profite de l'aide de l'armée américaine et de Shinohara Heavy Industries. Sera-t-il capable d'arrêter Kai avec un sous-marin et un prototype JGSDF Labor ?

07Special Vehicle Squad, allez au nord"
Transcription : « Tokushatai, Kita e » (japonais : 特 車隊 、 北 へ) Naoyuki Yoshinaga, 25 juin 1989
Un camion dans une station-service est volé, mais lorsque le préposé le dit à un policier qui passe, le chauffeur du camion ne veut pas que la police le poursuive. La police soupçonne qu'il se passe quelque chose de suspect et l'arrête. Il est, en fait, un sympathisant du groupe terroriste "Beach House". Il a volé le camion transportant un travail du Tokyo Labour Show. Le fabricant, Shaft Enterprises Europe, garde les lèvres serrées sur ce qu'il y a exactement dans le camion. Le SV2 tente de capturer le camion devant un tunnel. Le camion s'échappe avec l'aide du sympathisant terroriste travailliste, qui demande à travers la remorque après avoir échoué à entrer en contact avec son ami dans le camion. Plus tard, l'homme qui a volé le camion sort de l'autoroute pour découvrir qu'il aide un sympathisant terroriste. Le vol du camion de la station-service n'était qu'un crime opportuniste pour se faire raccompagner à la maison. C'est juste un saisonnier, il ne veut pas être impliqué là-dedans. Mais le terroriste convainc l'homme de l'aider. Malheureusement pour eux, Shaft fera tout pour arrêter le camion et son contenu.

Caractéristiques techniques

auteur Coiffure
Direction Mamoru Oshii ép. 1-6, Naoyuki Yoshinaga ép. 7
Sujet Masami Yuki
Scénario de film Kazunori Itō
Conception de personnages Akemi Takada
Conception de méca Yutaka Izubuchi
Direction artistique Hiromasa Ogura
La musique Kenji kawai
Studio Studio Deen, lever du soleil, Bandai, Tohokushinsha
Date 1ère édition 1988
Épisodes 7 (complet)
Durée de l'épisode 30 min
Réseau italien Italia 7 (première), Italia Teen Television (rediffusions)
Date 1ère édition italienne 1994

source: https://it.wikipedia.org/wiki/Patlabor_(OAV_1988)

Gianluigi Piludu

Auteur d'articles, illustrateur et graphiste du site www.cartonionline.com